Pensionnat Phoebe

Ne serait-ce pas beau, un monde où nous serions tous amis ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Katsumi Minaga ~ Meow [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Katsumi Minaga

avatar


MessageSujet: Katsumi Minaga ~ Meow [Terminé]   Mar 6 Nov - 23:51



CARTE D’IDENTITÉ


Prénom & Nom : Katsumi Minaga
Surnom : Katsu' pour les intimes
Age et date d'anniversaire : 19 ans - 21/07/1993
Sexe : Female
Orientation sexuelle : Hétéro
Type de Yajuu (terrien, aquatique ou aérien) : Terrien
Race (les races libres ici) : Hyou
Rang (élève, professeur, rebelle...) : Elève
Classe (voir ici) : 10

Don (voir ici) :
Informations:
 




C'EST L'HEURE DE L'INTERVIEW.

As-tu un Don de naissance ? : Oui (expliqué ci-dessus).
Depuis combien de temps es-tu au pensionnat ? : C'est ma première année.
Pourquoi es-tu venu au Pensionnat Phoebe ? : Officiellement pour étudier.
Quel est ton rêve le plus secret ? : Qu'il y ait la paix entre tous les Yajuus.
Serais-tu prêt à mourir pour quelqu'un ou quelque chose ? : Il me semble l'avoir déjà prouvé par le passé.





TOI ET JUSTE TOI.

Physique.

(Cinq lignes minimum.)

Katsumi est une jeune fille d’un mètre soixante-huit, pour une taille de guêpe et une poitrine généreuse. Une fille de la haute ne peut pas être obèse, n’est-ce pas ? Du moins, c’est ce que dit sa mère à chaque fois (non pas qu’elle cherche à lui faire plaisir). La demoiselle a hérité d’un teint hâlé qui, ma foi, fait parfaitement ressortir ses prunelles d’un bleu océanique. Des traits fins, des pommettes roses, un nez aquilin et des lèvres pulpeuses finissent d’égayer son joli minois. Un beau visage encadré par une épaisse chevelure noire de corbeau coupée en dégradé et qui lui arrive jusqu’en dessous des épaules depuis sa plus tendre enfance. Il lui arrivait de les boucler de temps en temps puisqu’elle a la chance de pouvoir les faire tenir mais elle ne le fait plus actuellement, trop de souvenirs…

Elle porte souvent un cache-œil noir en public pour masquer sa cicatrice mais elle voit très bien des deux yeux. Elle n’aime tout simplement pas devoir expliquer la raison.

Sous forme féline, son pelage est noir comme la nuit et toujours bien entretenu. Ses yeux gardent leur couleur d’un azur profond et elle reste naturellement svelte.



Caractère.

(Cinq traits de caractère minimum.)

Les principales qualités de Katsumi sont celles de la justice, l’amitié et la loyauté.
C’est une jeune fille qui aime que les choses soient justes ou justifiées. Lorsqu’elle a quelque chose en tête il est difficile de la faire démordre sauf si vous avez d’excellents arguments. Elle aime faire de nouvelles rencontres mais surtout des rencontres amicales, véritablement amicales j’entends ! Un peu fofolle, elle est loin de coller à l’image de bourge et préfèrera sans aucun doute faire une sortie amusante plutôt qu’une autre pleine de convenances et d’hypocrisie. Enfin elle n’est délurée qu’en pleine sortie ou partie dans un délire avec quelqu’un. En apparence elle est plutôt calme et avenante.

Ses principaux défauts ?
Elle est capable d’hypocrisie à son tour si la personne qu’elle a devant elle se comporte ainsi ou si elle sent qu’on la prend pour une imbécile. Il y a certains sujets à éviter avec elle et celui de son passé en fait partie. Trop de curiosité de votre part finira par l’agacer et il vaut mieux éviter de l’énerver trop fortement. Jalouse en amour mais un peu moins en amitié, elle a du mal à voir des filles tourner autour de son chéri et pour cela elle est capable de mettre en place les pires coups bas si certaines s’obstinent à vouloir lui mettre le grappin dessus malgré ses avertissements. Car oui, réfléchir avant d’agir est quand même dans ses cordes. Après tout, la vengeance est un plat qui se mange froid, non ? Souvent pensive quand elle est seule, elle ressasse généralement son passé et pense très régulièrement à son premier amour – elle a d’ailleurs précieusement conservé sa lettre – ce qui la rend mélancolique.

Une petite touche mignonne ?
Son pêché mignon est la gourmandise ! Surtout le chocolat et les viennoiseries.



Histoire.

(Dix lignes minimum.)

La famille Minaga autrement dit une des familles les plus aisées des Yajuus Terriens notamment des Hyou (panthères noires), était très respectée de par son pouvoir économique comme son don très spécial qui se transmettait de génération en génération. Mais ce serait radoter que d’en rajouter sur son pouvoir, n’est-ce-pas ?

Katsumi était la cadette de la famille, un grand-frère (Keitaro) et une grande sœur (Keiko) étant nés avant elle mais elle ne fut pas la plus gâtée pour autant. Dès son plus jeune âge, ses parents et surtout son grand-père tenaient à ce qu’elle se comporte comme une fille digne de son rang social mais allez inculquer les bonnes manières à une enfant curieuse et pleine de vie qui ne pensait qu’à gambader dans la maison ! Pour cette raison et aussi parce que Madame Minaga était bien trop occupée, on employa une gouvernante prénommée Miss Mackenzie pour dompter le chaton sauvage de la famille. Miss Mackenzie venait d’Amérique, elle avait la trentaine, de longs cheveux blonds toujours tirés dans un chignon strict ainsi que de magnifiques yeux verts toujours pétillants de vie et de chaleur. C’était une panthère naturellement. Katsumi l’aimait beaucoup et la considérait presque comme sa mère, presque puisque ce n’était pas parce que sa véritable génitrice était souvent absente et se comportait souvent avec détachement qu’elle se sentait obligée de la remplacer. Sa vie était plutôt calme même si son tempérament fougueux lui apportait pas mal d’ennuis, son entrain et sa joie de vivre avaient au moins le don d’égayer la maison. Il y eut tout de même un soir marquant dans sa vie…

Elle avait alors 10 ans et était apprêtée à la manière d’une poupée dans sa jolie robe bleue et avec les cheveux savamment bouclés par sa gouvernante quelques heures auparavant. Sa famille et elle s’étaient rendues à une réception organisée par leur plus proche ami et collaborateur. Ce n’était pas la première fois que la petite assistait à ce genre de soirée mais elle savait que cela l’ennuyait profondément. Les enfants de son âge imitaient déjà leurs parents qui avaient déjà volé leur âme d’enfant. Aimaient-ils réellement bien se comporter ? Debout près des grandes vitres de verre, Katsumi regardait dehors l’esprit ailleurs. Une ombre attira son attention… une silhouette ? Elle semblait lui faire des signes, à moins qu’elle n’ait rêvé… Katsu’ s’éclipsa discrètement de la pièce et se retrouva à l’extérieur en moins de temps qu’il n’en fallait pour le dire.

« Salut ! »

Elle sursauta et se tourna vers la source du bruit. Il s’agissait d’un garçon de son âge quoiqu’un peu plus vieux, à l’allure débraillée qui s’avançait vers elle avec un large sourire amical. Il passa une main dans ses cheveux blonds comme le soleil et posa ses prunelles d’un noir d’encre dans les siennes avant de reprendre :

« Désolé si j’t’ai fait peur ! J’m’appelle Daiki, Daiki Tori mais tu peux m’appeler Dai ! Et toi ? C’est quoi ton nom ? »

La petite fille qui se remettait doucement de ses émotions répondit d’une voix tremblotante :

« Katsumi, Katsumi Minaga.
- Enchanté Katsu’ ! Je peux t’appeler Katsu’, n’est-ce pas ? »

Elle hocha la tête, surprise mais heureuse de cette soudaine familiarité avec ce garçon qu’elle venait tout juste de rencontrer. C’était le premier qui se comportait comme ça avec elle et elle se sentait pousser des ailes, bizarre pour un félin non ? Elle fit soudain le lien :

« Tori… Comme un oiseau ? Tu es un oiseau ? »

L’enfant du soleil sourit d’un air mystérieux et demanda :

« Et alors ? Ça changerait quelque chose Mademoiselle Minaga ? Après tout, un félin et un oiseau n’ont jamais fait bon ménage...
- Comment tu… ?
- Que tu es un félin ? Rien que ton nom et ton prénom me donnent trois indices… »

Devant l’air étonné de Katsumi, il s’expliqua :

« Kat, ça donne Cat C-A-T en anglais. Mi de Katsumi et Mi de Minaga ça donne Mimi, en général on dit ça pour appeler des chats et Mina peut faire penser à Minou du français même si en japonais ça veut plutôt dire « tout le monde ». Et puis sans parler de ça, tu es à la réception d’une panthère les plus influentes en sachant que le nom des Minaga n’est pas inconnu… Tu ne peux être que l'une d'entre elles !
- Co… Comment ?
- Je viens tout juste de te l’expliquer !
- Non c’est pas ça… Tu sais parler anglais et français ? Mais… Tu es juste un peu plus vieux que moi et sans vouloir te vexer tu n’as pas l’air d’être… enfin de faire partie…
- …de la haute société ? Non pas du tout. J’ai simplement un don qui m’aide beaucoup et me rend beaucoup plus mature ! Trêve de bavardages et si nous allions nous amuser ? Après tout, les soirées sont faites pour ça, non ? »

Nouveau sourire de l’oiseau qui fut bientôt rejoint par celui de la demoiselle.

« On ne devrait pas se faire la guerre ?
- Tu préfèrerais ?
- Sûrement pas ! »

Il y eu un silence complice avant qu’elle ne reprenne :

« Au fait, tu es quelle sorte d’oiseau ? »

La discussion fut interrompue par des cris. On appelait quelqu’un mais qui ? Les deux enfants tendirent l’oreille :

« KATSUUMIIII !!!
- MADEMOISELLE MINAGA !!! »

Un rictus amusé se dessina sur les lèvres du garçon et ses yeux se mirent à pétiller de malice.

« Et si tu le découvrais maintenant ? »

En quelques secondes, le garçonnet blond se transforma en… poussin ?! Emportée par l’instant présent et par la vague d’action qui entrait enfin dans sa vie, Katsumi prit sa forme animale, se transformant en une petite panthère noire comme la nuit. Les deux compères s’enfuirent dans le couvert des arbres, abandonnant leurs vêtements et leur vie respective le temps d’une soirée. Ils s’amusaient, riaient de bon cœur et peu à peu, une grande amitié se tissait entre eux.

Katsumi se fit beaucoup disputer à cause de son absence et pour avoir affolé tout son entourage mais les remontrances ne l’atteignaient que peu. Après tout, elle avait passé la plus belle soirée de sa vie et avec un Yajuu « ennemi ». Elle se tût d’ailleurs sur ça et raconta qu’elle s’était promenée puis perdue dans les bois. Elle n’en parla même pas à Miss Mackenzie, craignant une faute d’inattention de sa part. Après tout, elle rendait beaucoup de comptes à son père... Ce n’était pas un manque de confiance, juste que Katsumi venait de voir de par son amitié avec Daiki, qu’il était possible de s’entendre avec les autres Yajuus. Et elle montrerait cela au monde entier ! Pourquoi se faire la guerre ?

Daiki et elle se donnèrent beaucoup de rendez-vous en cachette, leurs liens se resserraient jour après jour et Katsumi se surprit peu à peu à avoir des sentiments pour lui. A ses 15 ans, ils s’embrassèrent pour la première fois et firent l’erreur de se voir de plus en plus régulièrement. Arriva ce qu’il devait arriver…


Katsumi courrait dans les fougères, pressant l’allure encore et encore. Ce soir, elle voyait Daiki ! Le sourire bien accroché à ses lèvres, le cœur battant la chamade, elle ralentit non loin du lieu de rendez-vous jusqu’à s’arrêter pour lisser sa robe bleue pâle qui mettait en valeur ses prunelles. Elle remit de l’ordre dans ses cheveux fraîchement bouclés par elle-même et tâcha de reprendre son souffle par la même occasion. Cela faisait 5 ans jour pour jour qu’ils s’étaient rencontrés et ils s’étaient passé le mot pour se vêtir de la même façon que la première fois. La jeune fille reprit sa marche et s’approcha de l’arbre en question, découvrant peu à peu la silhouette de son tendre ami.

« Salut ! » lâcha-t-il d’un air décontracté.

*Aussi détendu qu’à notre première rencontre*
Il se tourna vers elle et lui sourit.

« Tu es très belle ! »

Les joues de la demoiselle rosirent tandis qu’elle le remerciait poliment. Elle l’observa discrètement. Vêtu d’un jean sombre déchiré volontairement jusqu’aux genoux et d’un tee-shirt passé, cela ne retirait rien à son charme pour autant. Il avait toujours eu cette beauté sauvage, cet attrait lié à la liberté et au je-m’en-foutisme qui lui allait si bien mais le plus beau chez lui restaient ses yeux pétillants ainsi que ses magnifiques cheveux dorés. Doucement, la jeune fille approcha sa main pour la glisser dans la chevelure blonde de son compagnon et il n’en fallut pas plus à ce-dernier pour l’embrasser avec amour.

« Je t’aime… » Murmura-t-il dans un souffle.


Ce fut à cet instant précis que tout bascula.

Un souffle, un courant d’air passa entre eux et en une seconde Daiki fut plaqué contre l’arbre le plus éloigné à leur gauche avant de s’effondrer sur le sol. Les yeux de Katsumi se remplirent de larmes lorsqu’elle découvrit le visage ensanglanté de son aimé.

« C’est impossible… C’est…
- La Nuée de Griffes c’est bien cela ! »

Le visage de la gamine se tourna lentement comme si elle peinait à le croire, vers l’auteur de ce crime qui n’était autre que son père. Il avait le regard dur, emplit de colère et de déception mais surtout de haine. Instinctivement elle baissa la tête et la tourna à nouveau vers Daiki.

« Il n’est pas mort mais ce qu’il lui est arrivé est de ta faute ! Je ne veux plus jamais que tu le revoies, est-ce que c’est clair ?
- Pourquoi ? Qu’avons-nous fait de mal ?
- Est-ce que tu réalises la honte que tu abats sur notre famille ? La fille des Minaga, MA fille, ma propre enfant qui batifole avec l’ennemi ! Tu veux que tout le monde nous montre du doigt ? Que notre famille s’effondre ? »

Le regard du paternel se posa avec dégoût sur Daiki avant de retourner à sa fille.

« Jamais… » Murmura-t-elle.

Elle leva la tête et le regarda dans les yeux.

« Je te demande pardon ?
- Jamais !
- Dans ce cas nous allons résoudre ce problème… »

M. Minaga leva la main et Katsumi eut le temps de remarquer la forme de ses ongles avant qu’il ne s’avance vers celui qu’elle aimait tant. Son cœur s’affola et elle courra sans réfléchir tandis que son père préparait son attaque. Daiki ne résisterait pas à un deuxième assaut ! Tout se passa très vite. Le paternel abaissa sa main et Katsumi bondit au dernier moment pour protéger Daiki. M. Minaga voyant le visage de sa fille se hâta de retenir son attaque mais légèrement trop tard. La gamine tomba sur le sol et le silence se fit dans la forêt. Plic, ploc, plic, ploc… Doucement le sang vint s’écouler sur le sol puis Katsumi lâcha un cri de douleur.

« Tout ça, c’est de ta faute ! Souviens-t-en ! » Furent les dernières paroles de M. Minaga envers Daiki avant qu’il n’emmène sa fille loin de lui et surtout aux urgences.

Ce soir-là Katsumi perdit son bonheur bien que son œil soit sauvé.

Les jours qui suivirent « l’accident », Katsumi ne revit pas Daiki. Il était impossible pour elle de sortir de chez elle et quand bien même elle y arrivait, Daiki n’était pas là. Les heures s’écoulèrent, les jours, les semaines et toujours aucune nouvelle. Un jour, elle déposa un mot sur l’arbre de leur rencontre, demandant s’il allait bien, quand ils se reverraient… Peut-être qu’elle n’aurait jamais de réponse mais elle gardait espoir. Et puis il y en eut une :

A KATSUMI MINAGA DE DAIKI TORI

Chère Katsu’,

Désolé de ne pas avoir donné de mes nouvelles plus tôt mais je suis assez occupé en ce moment. Je me suis remis de la fois dernière et je vais bien, arrête de te faire du mourrons.
Remarque, c’est bien toi ça !

Je vais déménager. Ma famille et moi ne pouvons vivre comme il faut au Japon alors je suppose que nous chercherons un moyen de changer de continent ou bien de vivre autrement. Quand tu auras cette lettre entre les mains je suppose que je serais déjà loin !

Je suis désolé, nous ne nous reverrons plus, je t’ai déjà fait assez de mal comme ça ! Avant de partir, je me suis quand même renseigné et si tu savais comme je me sens soulagé ! Tu n’as pas perdu la vue même si tu dois sans doute avoir une grande cicatrice par ma faute. Je m’en veux tellement…

Je voulais quand même te dire Merci. Merci d’avoir été avec moi, d’avoir partagé 5 ans de ta vie avec un pauvre gars comme moi et de m’avoir protégé ! Tu es un espoir de plus pour les Yajuus qui réclament la paix, j’espère qu’elle se mettra en place un jour ! Je suis sûr que tu feras partie de ceux qui y contribueront !

Ne pleure pas ma Katsu’, ne pleure pas en lisant ces lignes car je sais que tu le feras !

Tu es jeune et même pas majeure, tu trouveras quelqu’un de bien je te le promets alors d’ici là et même après s’il te plaît, je ne te demande qu’une chose : Sois heureuse !

Je t’aime.

Daiki.

Katsumi caressa la plume scotchée à la fin de la lettre et s’effondra à genoux sur le sol. Beaucoup de larmes coulèrent cette nuit-là.


Ces évènements furent ceux qui marquèrent le plus la vie de la jeune bourgeoise et qui méritèrent d’être véritablement racontés.

Par la suite, Katsumi perdit son sourire et accepta de porter le masque qu’elle avait toujours refusé de porter : celui de l’hypocrisie, de la richesse et de la droiture. Elle devint une fille exemplaire, participant à toutes les réceptions de la haute société, souriant, riant faussement aux gens qu’elle côtoyait pour se faire bien voir sans montrer une seule fois son ennui et sa tristesse. Remise en valeur, plusieurs personnes demandèrent sa présence lors de soirées et sa famille se faisait un plaisir de montrer leur cadette qui, jusqu’ici, avait toujours été passée à la trappe.

Pensez-vous qu’elle était assez stupide pour participer à cette mascarade pour le bon plaisir de ses parents ? Ce serait gravement vous tromper ! Non, Katsumi bien que terriblement touchée par la perte de son aimé et de son meilleur ami n’avait pas perdu la tête. Elle avait un nouvel objectif mais pour cela il fallait endormir les esprits, étouffer cette histoire d’amour ou du moins en public. Noyer le poisson quoi !

Katsumi attendit ses 19 ans pour parler à son père de l’école qui serait le début de son projet : Le Pensionnat Phoebe. D’abord réticent, son père se laissa convaincre par ses arguments « d’observation des autres Yajuus », « d’infiltration pour mieux connaître leurs habitudes et ainsi les couler à l’avenir », « de projet d’anéantissement de leur espèce sur une terre paisible ». Elle termina de le berner en appuyant sur le fait que sa relation avec Daiki avait été une « grave erreur de jeunesse qu’aucun Yajuu ne devrait commettre ».

Le véritable but de cette « opération » ? Est-ce vraiment difficile à deviner ?
La paix entre les Yajuus naturellement !





MINI-RP

Descendant de la voiture dans ma robe rouge incroyablement riche et sexy, je scrutais les alentours en tendant ma pochette de soirée au domestique le plus proche. Je n’aimais pas agir de cette façon mais puisque ma famille était là, autant continuer à jouer la comédie.

« Je vais faire un tour. » Déclarais-je simplement.

D’abord tranquillement, je m’éloignais de la maison en faisant claquer mes talons puis finit par les retirer pour courir dans l’herbe. La colère me prenait les tripes, on avait trop joué avec mes nerfs, je savais faire mine de rien et ignorer mais ma patience avait tout de même ses limites ! Et là, j’avais besoin d’externaliser tout ça ! Pendant toute la réception, mon père avait pris grand soin de rabaisser les Yajuus ennemis notamment les aériens. Il l’avait toujours fait, à chaque discussion avec une nouvelle personne, à chaque fois que je me tenais à ses côtés comme pour me tester. Je n’avais pas réagis, je n’avais pas cédé et avait insisté sur ses « bonnes » paroles alors que je pensais tout le contraire. Maintenant j’étais seule, j’avais mal au cœur et j’étais surtout pleine de fureur. Qu’est-ce qu’il connaissait de Daiki et des Yajuus Aériens ? Il ne les avait jamais rencontrés ! Il les haïssait sans même les connaître !

Une fois certaine de ne pas me faire entendre, je m’arrêtais essoufflée en plein milieu de la forêt. Elle avait toujours été mon havre de paix et connaîtrait dès à présent ma colère. Je me mis à hurler, à crier ma peine et ma douleur puis la fureur me gagna à nouveau. Sans que je ne contrôle rien, mes ongles poussèrent et prirent la forme d’un triangle affreusement pointu. Mes yeux s’affutèrent et je sentis une force inhumaine parcourir mon corps, mes bras puis mes mains comme si toute mon énergie se concentrait à l’intérieur. Je levais ma main vers un arbre et l’abattit d’un simple coup de griffe. C’était trop facile, c’était comme si j’avais déchiré une feuille trempée ! Pourtant, ce geste me fit un bien fou. Je continuais à sauter sur les arbres, à les abattre en y mettant tout mon cœur, toute ma frustration à chaque fois si bien que je m’épuisais vite.

Calmée, j’admirais le magnifique désastre que j’avais causé tandis que mes muscles tressaillaient et que mes jambes semblaient vouloir se dérober à chaque nouveau pas que je faisais. Je me mis à rire d’un rire fort et profond si bien que de loin on me prendrait pour une folle. Une folle dans une robe déchirée, le maquillage coulant avec des tas d’arbres à ses pieds. Je me fichais de ce que pouvaient bien en penser les autres ! Je… m’en… fichais…

Mes jambes finirent par céder et je me sentis engourdie si bien que la chute ne me fit pas bien mal. Sans compter que j’étais tombée dans les feuillages, ce qui l’avait amortie. Tandis que je m’enfonçais peu à peu dans un sommeil lourd et que chaque membre de mon corps refusait de m’obéir, mes ongles reprirent leur forme initiale. Je discernais vaguement une silhouette qui venait à ma rencontre jusqu’à ce qu’elle ne devienne floue. Elle semblait me parler ou bien m’appeler mais mes oreilles bourdonnaient si bien que je ne comprenais rien. Mes yeux finirent par se fermer et je sombrais dans l’inconscience.






PETIT ÊTRE DERRIÈRE TON ORDI.

Prénom/pseudo : Kyu
Âge : 19 ans
Comment as-tu découvert ce forum ? : Je l'avais remarqué depuis un moment et maintenant je m'inscris ^^
Qu'en penses-tu ? : Bon accueil des membres sur la CB j'attends de voir ce que ça va donner in RP. :D
Une remarque ? : RAS
Preuve de lecture du règlement :




Dernière édition par Katsumi Minaga le Mer 7 Nov - 15:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lemon J. Ericson

avatar
Admin intransigeant & Surveillant psychopate s'aimant énormément ♥

MessageSujet: Re: Katsumi Minaga ~ Meow [Terminé]   Mer 7 Nov - 14:06

Bienvenue :)
Concernant le don, si c'est un don de naissance, tu n'as pas besoin de tatouage pour l'activer !
Pour le Yajuu, nous avons trop de Neko, je te demanderais donc de privilégier une autre race. Voilà ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katsumi Minaga

avatar


MessageSujet: Re: Katsumi Minaga ~ Meow [Terminé]   Mer 7 Nov - 14:57

J'ai vu que le groupe des guépards (Chiita) était fermé aussi mais est-il tout de même possible de l'intégrer ? :$
Je vois plus un groupe félin pour Katsumi si possible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lemon J. Ericson

avatar
Admin intransigeant & Surveillant psychopate s'aimant énormément ♥

MessageSujet: Re: Katsumi Minaga ~ Meow [Terminé]   Mer 7 Nov - 15:09



BIENVENUE !

Eh oui, eh oui, tu es maintenant validé !

Avant de commencer à rp, il te faudra faire plusieurs choses : Tu devras tout d'abord aller recenser ton Don, puis faire de même pour ton avatar. Et ensuite, il faut que tu passes faire une demande de chambre, pour ne pas finir SDF ! Si tu veux un colocataire en particulier, n'hésite surtout pas à prévenir.
Ensuite, tu pourras aller faire une demande de tatouage, mais seulement si tu n'as pas de Don de naissance (puisque si tu as un Don de naissance, tu n'as pas besoin de tatouage pour l'activer). Tu pourras aussi faire une demande de rp. Tu trouveras forcément ton bonheur, il y a pleins de membres actifs qui n'attendent que l'arrivée de petit nouveau pour s'amuser avec eux. o/ Et n'oublie pas que, si tu es un nouvel arrivant, il faut passer par le hall d'entrée (mais tu peux faire sous forme de one shot). N'hésite pas non plus à intégrer un club (trois, maximum) que tu pourras retrouver ici. Par contre, si tu ne trouves pas ton bonheur, tu peux en créer, il n'y a aucun problème là-dedans, bien au contraire !



_____________

Haru ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Katsumi Minaga ~ Meow [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Katsumi Minaga ~ Meow [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Phoebe :: Administration et plus :: Votre personnage :: Présentations validées-