Pensionnat Phoebe

Ne serait-ce pas beau, un monde où nous serions tous amis ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sens-tu le doux parfum des plantes? [PV Gineta]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Illiana Haru

avatar
Celle qui se mettra à dos tout le Pensionnat

MessageSujet: Sens-tu le doux parfum des plantes? [PV Gineta]   Ven 23 Déc - 13:48

Illiana était assise sur le lit de sa chambre, seule. Pour tout dire, elle ne partageait sa chambre avec personne, et d'un autre côté ça lui allait. Depuis quelque temps, elle voyageait entre les salles de cours, la bibliothèque et sa chambre et on ne la voyait jamais ailleurs. D'ailleurs, que devenait Gina? Elle prit dans son sac un morceau de papier sur lequel son amie lui avait écrit son numéro de portable. Elel hésita un moment et s'empara finalement de son téléphone.

Salut Gin', c'est Ill'.
Si tu as du temps libre, ça te dit de me retrouver aux jardins?
Ca fait longtemps qu'on ne sait pas vu.
Bis'

Elle entra le numéro et appuya sur "Envoyer". Quand elle reçue l'accusé de réception, elle rangea le petit papier, mit son portable dans sa poche et quitta sa chambre, un carnet à la main ainsi qu'un petit crayon de bois. Elle quitta le bâtiment principal et se dirigea vers les jardins. Marchant doucement, elle finit par s'arrêter devant une rose noire. Oui, ces roses étaient ses préférées... Elle approcha son nez de la fleur et huma le doux parfum qui se dégageait de cette rose.

_____________
Seras-tu mon ami ou mon ennemi?

Ma plume et mon encre sont mes armes favorites.
Seuls mes mots peuvent te blesser.

"Zouglou, la danse des magiciens // Zouglou, Abidjan c’est pas gâté // Zouglou, la danse des magiciens // Zouglou, chez nous là on dit ya foï" Magic System
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlardandmagie.forumgratuit.be
Gineta June

avatar
♥ Fonda toute puissante ♥


MessageSujet: Re: Sens-tu le doux parfum des plantes? [PV Gineta]   Dim 25 Déc - 19:13

    Gina était allongée sur son lit, les jambes en l’air. Elle agitait les pieds au rythme donné par son sifflement. Elle s’ennuyait. Vraiment. Ne sachant quoi faire d’autre, elle rabattit ses jambes sur son lit, puis roula sur elle-même pour se retrouver sur le ventre. Là, elle posa son menton sur son oreiller, gonfla les joues et regarda droit devant elle. Pourquoi avait-il fallut qu’elle soit abandonnée par ses deux colocataire, comme par hasard, aujourd’hui ? Elle relâcha tout l’air contenu dans ses joues, puis recommença à les gonfler. Seulement, au moment où elle s’apprêtait à les dégonfler, une douce musique retentit à ses oreilles. Musique qui dura trois secondes avant de s’éteindre. Son portable. L’adolescente était tellement pleine d’énergie et avait tellement besoin de bouger, qu’elle se leva rapidement pour se précipiter vers le bureau où était posé le précieux objet. Un immense sourire éclairait son visage. Il se passait enfin quelque chose ! Elle ouvrit son téléphone et ce qu’elle y vit la remplit de joie. C’était Illiana ! – ou Ana comme elle l’appelait. Ça faisait longtemps qu’elle voulait avoir de ces nouvelles, mais comme elle ne la croisait jamais dans les couloirs, ça ne risquait pas de se produire… En tout cas, tout était réglé maintenant. Elle enregistra vite-fait le numéro de son amie, puis lui répondit : « Ok, j’arrive ! (°^-^°) »

    Elle passa ensuite une main rapide sur sa robe bleue pour la défroissée. Je me vois dans l’obligation de parler de cette robe, mainetant. Car après tout, c’était sa préférée. Elle lui arrivait un peu au-dessous des genoux, se finissant par une jupe légèrement plissée rendue bouffant grâce à la présence d’un jupon. Le haut était composé d’un tee-shirt bleu à lacets blancs sur le devant, avec des manches courtes et bouffantes. Il y avait néanmoins, deux bouts de voiles blanc transparent et larges qui lui couvraient les bras et s’arrêtait à la moitié de ses mains. Et pour finir, bien sûr, ses jambes étaient cachées par un collant fin blanc. Il faisait assez doux, mais pas très chaud non plus, il ne fallait donc pas qu’elle attrape froid !

    L’adolescente s’attacha ensuite les cheveux en deux couettes, avant de choisir un chapeau parmi la multitude qu’elle possédait. Après une courte hésitation, elle choisit un petit chapeau bleu clair et blanc, qu’elle posa entre le milieu et le côté droit de sa tête. Le vêtement qu’elle venait de prendre possédait également une rose – azur dont le centre était blanc. Gina attrapa ensuite une paire de bottes blanches à lacets et talons relativement hauts, qu’elle enfila rapidement. Ensuite, elle prit un petit sac à main, y fourra son portable, puis partit.

    Elle dévala les marches en sautillant, un grand sourire remontant les coins de ses lèvres où se trouvait une pointe de gloss. Après avoir traversé le salon détente, puis le hall d’entrée, elle passa par une porte qui la mena directement dehors. Puis, elle n’eut plus qu’à emprunter le chemin menant au village et à se diriger vers les jardins. Aussi simple que de dire bonjour ! Enfin… pour elle, tout du moins. Il faut aussi avouer que l’adolescente était habituée à déambuler partout et connaissait donc les moindres raccourcis pour aller à n’importe quel endroit.

    Arrivée au lieu du rendez-vous, elle se balada un instant parmi les fleurs, parcourue par un chemin en pierre, sur lequel elle était justement en train de marcher. Quand, brusquement, elle vit son amie. Ce qui lui provoqua une vague de joie. Etrange n’est-ce pas ? Après tout, elle n’avait croisé Illiana qu’une fois. Mais ça avait été si bien qu’elle ne pouvait s’empêcher de s’en rappeler. Simpliste, elle ? Non, pas du tout ! Enfin, peut-être un peu… Non, d’accord, beaucoup. Mais après tout, ce n’est pas de sa faute si elle se satisfait de peu. Il ne lui faut pas beaucoup de temps pour se mettre à apprécier une personne, bien au contraire. C’est plus à donner une confiance aveugle, qu’elle a du mal. Mais pour le moment, personne ne lui demandait ça.

    Gina s’approcha de la jeune brune sur la pointe des pieds, faisant bien attention à ce que cette dernière ne la remarque pas. Elle était, d’ailleurs, occupée à sentir une fleur. Ça lui facilitait la tâche, à la renarde ! Une fois suffisamment près, la Kitsune lui plaqua les mains sur les yeux, sans lui faire mal, pour qu’elle ne puisse pas la voir. Puis d’une voix qu’elle rendit masculine – sans grand succès d’ailleurs – elle dit :

    - Devine qui c’est !

_____________

Viens jouer avec moi Invité !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Illiana Haru

avatar
Celle qui se mettra à dos tout le Pensionnat

MessageSujet: Re: Sens-tu le doux parfum des plantes? [PV Gineta]   Dim 25 Déc - 22:29

Des souvenirs d'enfance lui revenait en mémoire. Ces roses noires... Si elles étaient devenues ses préférées, s'était tout simplement parce que son père adoptif les aimaient particulièrement et en avait partout dans sa maison. Oui, elle se souvint de se jour où par malheur elle avait écrasé une fleur, et s'était ce jour là qu'elle avait vu son père s'énerver pour la première et dernière fois contre elle. Oui, il ne s'énervait jamais, du moins jamais contre elle. Ce jour là l'avait marqué, et puis finalement elle l'avait oublié, jusqu'à aujourd'hui.

Le parfum de la rose lui rappella aussi le jour où son "père" avait retrouvé ses ancêtres... Il pleuvait lorsque le cercueil était rentré sous terre. Ses larmes s'étaient mélangées à la pluie, et elle avait refusée de se réfugier sous le parapluie de celle qu'elle conscidéré comme sa soeur. Oui, l'eau était son élément... Et cette rose noire qu'elle tenait en main, elle la lâcha et elle alla se poser délicatement sur le bois, avant d'être ensevelie sous terre.

Deux mains sur ses yeux mient fin à ces souvenirs. Et heureusement d'ailleurs, car la Haru avait les larmes aux yeux. Elle s'empressa donc de les faire disparaître et d'écouter la voix qui lui parvenait à ses oreilles.


Gineta: - Devine qui c’est !

Cette voix qui semblait être grave, et qui pourtant ne l'était pas. Oui, elle l'avait reconnue, il ne s'agissait que d'une seule personne:

Gina'!

Illiana enleva les mains de son amie, exécuta un demi tour rapide et serra très fort dans ses bras la June. Il était rare qu'elle porte autant d'affection à quelqu'un, mais Gina n'était pas quelqu'un de normal.

_____________
Seras-tu mon ami ou mon ennemi?

Ma plume et mon encre sont mes armes favorites.
Seuls mes mots peuvent te blesser.

"Zouglou, la danse des magiciens // Zouglou, Abidjan c’est pas gâté // Zouglou, la danse des magiciens // Zouglou, chez nous là on dit ya foï" Magic System
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlardandmagie.forumgratuit.be
Gineta June

avatar
♥ Fonda toute puissante ♥


MessageSujet: Re: Sens-tu le doux parfum des plantes? [PV Gineta]   Lun 26 Déc - 13:16

    En voyant qu’Illiana l’avait reconnue immédiatement, Gina ne put s’empêcher de faire la moue. Moue qui disparut immédiatement quand son amie la serra dans ses bras. La Kitsune, bien évidemment, lui rendit son étreinte. Comment aurait-elle pu ne pas le faire ? Elle raffolait des câlins. Ça lui permettait de savoir qu’elle n’était pas seule, qu’elle était entourée de personnes formidables. Elle avait besoin de ça. C’était sa drogue. Elle ferma les yeux, sous le coup de la joie, mais les rouvrit bien vite et décida d’arrêter là. Après tout, il faut bien que toutes bonnes choses aient une fin, pour qu’elles puissent recommencer encore et encore.

    Gina s’écarta donc d’un pas, puis sourit de toutes ses dents à son amie. Cette dernière était toujours aussi brune, toujours aussi mignonne. Elle n’avait pas changé. Ce qui fit encore plus plaisir à la petite renarde, qui gardait ainsi ses repères. En tout cas, elle décida ce jour-là, qu’il ne se passerait plus autant de temps avant qu’elle revoie sa camarade. Ça avait été bien long cette fois-là ! Surtout que l’adolescente avait maintenant le numéro de la jeune fille… Elle pourrait donc lui envoyer des sms n’importe quand et n’importe où. Non, mieux, elle pourrait même l’appeler ! C’était plus convivial de parler directement que d’écrire, après tout. Et plus rapide, surtout. Elle s’imaginait déjà se planquer sous sa couette, la nuit, pour lui téléphoner sans réveiller ses colocataires. Ça pouvait être drôle !

    L’adolescente bascula alors la tête en arrière pour admirer le ciel, les beaux nuages qui possédaient chacun sa propre forme. Chaque nuage était différents, fascinants. Comme les Yajuus, en fait. Chaque personne était unique. L’adolescente eut un nouveau sourire, tandis qu’elle était en train de savourer le vent sur son visage. Elle aimait bien aller aux jardins pour cette raison : prendre le temps de vivre en profitant pleinement de la douceur du soleil et du vent sur sa peau. Bien sûr, ce jour-là, il ne faisait pas très chaud, mais ça ne changeait rien à son bonheur d’être là. C’est à ce moment-là que, brusquement, il lui vint une idée. Toute excitée, Gina se concentra de nouveau sur son amie, face à elle. Elle lui attrapa le poignet avec sa main libre, l’autre toujours occupée par son sac, et lui dit, de sa voix chantante de petite fille qui n’acceptait aucun refus :

    - Là-bas, y a un endroit génial ! Tu me suis ?

    Puis elle virevolta sur elle-même pour se tourner à droite et commença à avancer vers cet « endroit génial ». En fait, il n’était pas si bien que ça. C’était juste une étendue d’herbe bien verte, entourée de fleurs et offrant une vue magnifique sur le ciel. Voilà pourquoi elle voulait y aller. Surtout qu’après, elles pouvaient y rester pour jouer ! A quel jeu ? Elle n’en savait strictement rien. Mais après tout, elle avait toujours une petite balle dans son sac, elles pouvaient très bien partir de ça ! Parce que, bien sûr, dans l’esprit de l’adolescente, Illiana allait forcément accepter…Comment aurait-elle pu refuser ? Après tout, ce qu’aimait la Kitsune devait forcément être aimé par les autres ! Pour elle, ça marchait comme ça. Les autres personnes ne pouvaient qu’être du même avis qu’elle. N’ai-je pas déjà dit qu’elle était simpliste ? En voilà un autre exemple. Mais après tout, ce n’est pas de sa… Bon, d’accord, si, c’est un peu de sa faute si elle a cette mentalité. C’est même totalement de sa faute. Mais, bon, faisons comme si ce n’était pas de vrai.

    C’est au bout de quelques secondes qu’elles arrivèrent finalement dans le lieu mentionné par Gina. Son endroit préféré. Il était desservi par deux chemins de pierre, qui laissaient la place à une grande étendue d’herbe. Tout autour, il y avait des roses, des tulipes et même des marguerites. En sommes, toutes sortes de fleurs toutes aussi magnifiques ! L’adolescente lâcha Illiana, puis courut pour se positionner au milieu et regarda sa camarade avec des yeux rieurs. Elle se sentait si bien ici…

    - On est arrivées ! s’exclama-t-elle.

    Ensuite, ce lieu étant favorable à ce genre d’amusement, la renarde se mit à faire des tours sur elle-même, avant de s’arrêter brusquement pour se laisser tomber au sol. Le tout, en rigolant. Une fois que son dos toucha l’herbe, elle partit dans un tel éclat de rire, qu’elle fut obligée d’effectuer quelques roulades pour se calmer. Et une fois qu’elle y arriva, elle étendit ses bras et ses jambes pour former une étoile et cessa de bouger, un sourire de pur bonheur plaqué sur sa bouche, tandis qu’elle recommençait à regarder le ciel.

_____________

Viens jouer avec moi Invité !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Illiana Haru

avatar
Celle qui se mettra à dos tout le Pensionnat

MessageSujet: Re: Sens-tu le doux parfum des plantes? [PV Gineta]   Lun 26 Déc - 22:24

Gina mit fin au calin, par un petit pas en arrière. Celà ne déçue pas Illiana. Au contraire, elle avait elle même reculer une seconde après. Alors que l'Iruka allait ouvrir la bouche pour demander des nouvelles de son amie, la Kitsune lui attrapa le bras et l'attira vers un "endroit génial", comme elle venait de l'appeler. Se laissant entrainer sans vraiment comprendre ce qui lui arrivait, la Haru jeta un dernier coup d'oeil sur la rose noire et après avoir faillit tomber à cause d'un caillou, elle se décida à porter son attention sur la route, pour éviter de se tordre une cheville... En même temps, qu'elle idée d'être aussi maladroite? Et puis, ce n'était pas de sa faute de toute façon. De qui avait-elle bien pû hériter de ce caractère? Aucune idée.

Quand Gineta arrêta sa folle course, Illiana en profita pour reprendre son souffle. Contrairement à la blonde qui avait l'air d'être en pleine forme et même pas fatiguée de cette course folle, la brune n'était pas du genre à courir facilement sans êrte exténuée juste après. C'est d'ailleurs ce qui lui causait beaucoup d'ennui lorsqu'elle devait prendre la fuite... Mais elle s'arrangeait toujours pour trouver un coin d'eau, pour se transformer et aller ainsi plus vite s'en se fatiguer.

La Haru fut assez surprise de voir Gin' se laisser tomber ainsi par terre avant de se rouler dans l'herbe et finalement de se mettre sur le dos et de faire l'étoile. L'étoile... Oui, Ill' aimait faire l'étoile elle aussi, mais sur l'eau. L'Iruka se laissa tomber sur les genoux aux côtés de Gina.


Alors comme ça, tu es une yajuu terrienne?

Les mots étaient sortis tout seul de la bouche de l'adolescente. En même temps, vu le comportement étrange de Gina lorsqu'elle s'était allongée sur le sol, elle ne pouvait pas être autre chose qu'une Yajuu Terrienne... Sauf si Illiana se trompait et que s'était tout simplement une vielle habitude de son amie, qu'elle aurait pû avoir en cotoyant des Yajuus Terriens.

Dans un premier temps, la jeune brune regretta d'avoir dit ses paroles car la question finirait bien par lui revenir. Mais d'un autre côté, elle voulait savoir quel genre de personne elle cotoyait. La curiosité... Un autre de ses défauts mais qui peux parfois se transformer en une qualité...

_____________
Seras-tu mon ami ou mon ennemi?

Ma plume et mon encre sont mes armes favorites.
Seuls mes mots peuvent te blesser.

"Zouglou, la danse des magiciens // Zouglou, Abidjan c’est pas gâté // Zouglou, la danse des magiciens // Zouglou, chez nous là on dit ya foï" Magic System
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlardandmagie.forumgratuit.be
Gineta June

avatar
♥ Fonda toute puissante ♥


MessageSujet: Re: Sens-tu le doux parfum des plantes? [PV Gineta]   Mer 28 Déc - 12:02

    Gina était toujours allongée par terre. Pour elle, la meilleure position était l’étoile, pour la simple et bonne raison que c’était confortable et que ça lui laissait plus de libertés. Elle détestait être recroquevillée sur elle-même, les bras collés contre son corps et les jambes toutes droites. Elle trouvait cela bizarre et… et franchement pas confortable. En plus, ce n’était même pas beau à regarder. Ça laissait penser que la personne qui était dans cette position était mal à l’aise. Elle favorisait donc l’étoile ! Enfin, c’était juste qu’elle avait étendu ses bras perpendiculairement à son ventre et ses jambes en diagonal par rapport à son corps, on ne peut pas vraiment appeler ça une étoile... Et bien évidemment, elle ne bougeait pas ses membres pour faire une forme sur le sol, comme le font les enfants – dont elle – quand il neige.

    C’est alors que sa camarade lui posa une question qui la prit par surprise. Elle ne s’y attendait absolument pas ! Ca se voyait donc tant que ça qu’elle était une Terrienne ? Elle ne comprenait d’ailleurs par trop quel acte aurait pu la trahir… Pour elle, elle agissait comme tous les adolescentes de son âge. Ah, pardon, j’ai dit adolescent ? Je voulais dire enfant, en fait. De dix ans. Bon, ça, je l’avoue, elle ne le sait pas. Mais elle a conservé son âme de gamine, comment le lui reprocher ? Après tout, les enfants sont si mignons…

    Mais bon, là n’est pas le sujet, il fallait qu’elle réponde à sa camarade. C’est donc ce qu’elle fit, sans cesser de regarder la marche paresseuse des nuages dans le ciel.

    - Affirmatif ! Même si j’aurai adoré être une Aérienne pour pouvoir voler librement dans le ciel…

    Là-dessus, elle commença à rêver qu’elle volait. On appelle ça un rêve éveillé. Ou une trop grande imagination. Quoiqu’il en soit, elle était en train de se dire que la sensation du vent dans les plumes devait être formidable. Elle aurait tant aimé pourvoir jouer avec les nuages, ces nuages qu’elle ne pouvait qu’admirer d’en bas. Elle trouvait également que ça pouvait être chouette d’observer les Yajuus d’en haut. Ca devait être une expérience intéressante ! Ah, comme elle aurait adoré être une Aérienne… C’est à ce stade de ses réflexions, qu’elle aperçut un aigle qui volait dans le ciel. Il était si magnifique et si majestueux, qu’il provoqua immédiatement un immense sourire sur le visage de l’adolescente, qui brandit un doigt vers lui. Par pour essayer de le toucher ou de l’attraper, même si elle aurait adoré. Il était trop haut. Mais disons qu’elle voulait le montrer à la brune toujours à ses côtés.

    - Ana, Ana, Ana, regarde comme il est beau ! s’exclama-t-elle.

    Puis elle continua de l’admirer jusqu’à ce qu’il disparaisse de sa vue, causant de la déception pour l’adolescente. Elle aurait tellement aimé qu’il descende vers elles… mais après tout, si elle voulait voir un aigle, elle avait toujours Alone ! Maintenant qu’elle se rappelait du jeune homme qu’elle considérait un peu comme sa peluche, mais aussi comme un ami proche, sa déception disparue. Et pour se consoler totalement, elle allait l’obliger à se transformer et à voler devant elle ! Elle eut un petit rire à cette pensée, se disant que ça pouvait être vraiment beau à voir.

    C’est alors qu’elle remarqua qu’Illiana était assise sur les genoux et pas allongée comme elle. C’était dommage, elle ne pouvait pas vraiment admirer le ciel comme ça. Enfin, si, elle le pouvait, mais ce n’était pas très confortable. Elle décida donc d’y remédier et de la forc… et de lui demander gentiment de se coucher à côté d’elle. N’est-elle pas étrange, la petite Gina ? Un peu, un peu, certes. Néanmoins, quand elle considère qu’elle s’amuse bien, elle ne peut pas s’empêcher de vouloir que tout le monde en profite, en particulier ses amis, comme Illiana avait le malheur de l’être. Mais bon, il n’y a pas que des inconvénients à faire parti des proches de Gina. Bien sûr, il y en a beaucoup ! Mais il y a aussi des avantages, comme… comme le fait qu’elle est tellement énergique qu’elle contamine les autres ! Comment ça, c’est pas une qualité ? Eh bien pour elle, si !

    Et donc, revenons à nos moutons. Pour que sa camarade s’allonge, elle lui attrapa la manche et lui sourit. Puis elle dit :

    - Tu veux pas venir regarder le ciel avec moi ?

    Et juste après, elle tira sur la manche, pour que son amie tombe vers elle et s’écarta au dernier moment pour ne pas se la prendre dessus. Et elle éclata de rire. En même temps, un rien peu la faire rigoler. Mais là, elle trouvait cela particulièrement drôle.

_____________

Viens jouer avec moi Invité !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Illiana Haru

avatar
Celle qui se mettra à dos tout le Pensionnat

MessageSujet: Re: Sens-tu le doux parfum des plantes? [PV Gineta]   Mer 28 Déc - 22:32

Les Terriens... Elle gardait une haine envers eux, du fait que ses parents et le reste de sa famille soit des terriens. Mais Gina lui faisait changer son point de vue. Après tout, ce n'était parce qu'elle venait d'apprendre que la seule amie qu'elle est réellement au Pensionnat soit une terrienne qu'elle l'abandonnerait. Au contraire, Illiana la trouvait amusante et même si elle était une terrienne, elle tenait beaucoup à la June, qui semblait être une enfant fragile.

Perdue dans ses pensées, Illiana sursauta quand le doigt de Gin' lui passa devant le nez. Que montrez-t-elle? Quelque chose... La Haru leva la tête, mit sa main en visière pour mieux voir et observa un aigle, qui volait au dessus d'elles. Ainsi donc, la blonde ne mentait pas, elle voulait réellement être une Yajuu Aerienne? Pourquoi vouloir changer ce qu'on est? Peut-être que si elle avait été une Yajuu aérienne, elle aurait esperer très ford que Gina et elle change de "transformation", mais elle n'était qu'un simple Yajuu Aquatique...

Décidemment, la vie était trop injuste... Mais après tout, si elle avait comme ses parents, jamais elle n'aurait connu le Pensionnat et elle n'aurait jamais croisé Gineta! Une main se posa alors sur la manche de sa veste. Elle n'avait pas besoin de regarder à qui appartenait cette main, car il n'y avait que Gina à ses côtés. La Kitsune lui demanda alors de regarder le ciel. Alors qu'elle s'apprêtait à dire non, Illiana ne compris pas vraiment ce qui lui arriva et fut attirer par le sol. Oui, elle avait compris que la June l'avait tiré par la manche pour qu'elle se retrouve sur le sol, mais Ill' était du genre fragile à se faire mal avec n'importe quoi. Son coude, sur lequel elle était tombée, se mit alors à saigner. Bien sûr, elle ne le montra pas à son amie, espérant que le sang ne tâche pas ses vêtements, et s'empressa d'utiliser son don pour refermer la plaie. Une fois que celà fut fait, elle observa le ciel, comme le voulait sa camarade.


Je ne comprends pas ce que tu trouves au ciel... C'est un fond bleu avec des nuages, qui ont des formes rigolotes comme ce poisson là bas, mais c'est tout...

_____________
Seras-tu mon ami ou mon ennemi?

Ma plume et mon encre sont mes armes favorites.
Seuls mes mots peuvent te blesser.

"Zouglou, la danse des magiciens // Zouglou, Abidjan c’est pas gâté // Zouglou, la danse des magiciens // Zouglou, chez nous là on dit ya foï" Magic System
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlardandmagie.forumgratuit.be
Gineta June

avatar
♥ Fonda toute puissante ♥


MessageSujet: Re: Sens-tu le doux parfum des plantes? [PV Gineta]   Ven 30 Déc - 21:58

    Gina ne tourna pas la tête vers sa camarade. Pourtant, elle l’avait entendue ! Mais elle se contentait de regarder le ciel, sans cesser de sourire… Elle l’aimait, sans vraiment savoir pourquoi. C’était plus fort qu’elle, c’était un sentiment plus fort qu’elle et qu’elle n’arrivait pas à abandonner. Elle ne pouvait même pas vraiment donner de raison. C’était comme ça, un point c’est tout. L’adolescente n’avait d’ailleurs jamais cherché bien loin : elle n’en avait jamais éprouvé ni l’envie, ni le besoin. Après tout, quand quelque chose est autant encré en soi, pourquoi vouloir en trouver une raison ? Elle trouvait ça un peu inutile en fait et ne voulait pas se creuser la tête là-dessus.

    Pourtant, elle se mit, presque instinctivement, à chercher une raison pour l’expliquer à sa camarade. Qui sait, peut-être qu’elle arriverait à la convertir. Enfin, c’était peu probable, tout de même. La Kitsune n’arrivait pas très bien à jouer avec les mots, elle avait du mal à s’exprimer, à se faire comprendre. Ça avait toujours été un problème majeur chez elle et c’est pour cette raison qu’elle préférait tout faire passer par les gestes. C’était plus simple… Elle finit néanmoins par se lancer :

    - J’aime la beauté reposante de ce bleu, la pureté des nuages, la sérénité qui s’en échappe…

    Pour une fois qu’elle n’avait pas trop mal parlé, c’était un véritable miracle. On aurait presque pu la prendre pour une philosophe. Presque. Elle n’en était pas une, loin de là. Et n’en avait même pas l’air. Et puis, de toute manière, peu lui importait, en fait. Tant qu’elle pouvait manger et jouer à volonté, elle voulait bien être n’importe qui ! Ventre sur patte, elle ? Non… Pas du tout… Mais non, je vous dis ! Bon. D’accord. Peut-être un peu. Mais un tout petit peu alors.

    Là-dessus, elle eut un petit éclat de rire, qui coupa net le sérieux de ses paroles. En même temps, ça ne lui ressemblait nullement, de toute façon. Et elle préférait passer pour la petite folle de service, qui rigole tout le temps, s’agite dans tous les sens et parle, parle, parle, parle, parle, sans s’arrêter. C’était plus amusant, pour elle, et surtout plus… joyeux ? Marrant ? Elle n’arrivait pas à mettre de nom sur ce sentiment. Elle préférait, c’est tout ce qu’il y a à retenir.

    Gina aurait pu rester ainsi des heures et des heures, allongée, à regarder le ciel… La bonne blague ! La petite sauterelle – ce ci est une métaphore hein, elle n’est pas réellement une sauterelle… quoique, après tout, on n’est jamais sûrs de rien - se releva alors. Un besoin soudain de bouger s’était emparé de son corps, comme ça lui arrivait souvent. Elle ne pouvait pas rester sans bouger trop longtemps. Pourquoi ? Aucune idée. A part que se dépenser était pour elle la promesse de dormir comme un bébé la nuit. La fatigue a toujours eu le pouvoir d’éloigner ses cauchemars, pour elle. Surtout la fatigue musculaire, après tout. Alors elle n’avait d’autre choix que de bouger. De courir. De danser. De s’agiter. C’était, en quelque sorte, une question de vie ou de mort, pour elle. Etrange ? Pas tant que ça quand on tient compte des souffrances qu’elle a enduré. Elle n’a plus le choix, maintenant : si elle ne veut pas avoir de nuits agitées, il vaut mieux pour elle qu’elle fasse en sorte d’être en condition pour dormir profondément.

    Elle sautilla vers une fleur, non loin, près de laquelle elle s’agenouilla pour sentir son parfum. C’était une rose bien rouge. Et qui sentait bon ! Seulement cette occupation ne l’occupa que quelques secondes. Cinq au maximum. Après, elle fit le tour du lieu du regard, cherchant autre chose à faire, puis elle retourna, en trottinant, vers Illiana et lui tendit la main, pour l’aider à se relever.

    - Dis, dis, Ana, tu veux bien jouer avec moi ?

    Puis elle sourit. Pas le genre de micro-sourire qu’on voit partout, non, un sourire étincelant et pur. Un sourire d’enfant innocent et encore si jeune qu’on lui pardonne ses débordements. En somme, elle souriait comme elle en avait l’habitude. Et après, on ne se demande même pas pourquoi les autres la traite souvent de gamine : elle en a l’attitude.

_____________

Viens jouer avec moi Invité !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Illiana Haru

avatar
Celle qui se mettra à dos tout le Pensionnat

MessageSujet: Re: Sens-tu le doux parfum des plantes? [PV Gineta]   Ven 30 Déc - 22:46

Même si elle n'aimait pas le ciel, Illiana ne le quitta pas des yeux. Peut-être qu'il la voyait de la haut? Oui, c'était toujours comme ça lorsqu'elle levait les yeux au ciel. Elle pensait à lui, ce demandait ce qu'elle aurait fait si il avait encore était en vie. Et puis, ces parents y étaient-ils ou étaient-ils encore en vie? Ca elle ne le savait pas, et préféré ne pas le savoir. Après tout, ce n'était pas elle qui avait décidé de s'abandonner toute seule... Une larme apparue sur le coin de son oeil, du côté que Gina ne pouvait pas voir. Si elle continuait à fixer le ciel, les larmes finiraient par tomber... Et pourtant elle n'arrivait pas à le quitter des yeux. Voilà pourquoi elle le détestait ce ciel... Finalement, Gina eu la bonne idée de parlait, lui faisant comprendre son point de vue sur sa vision du ciel.

Gineta: - J’aime la beauté reposante de ce bleu, la pureté des nuages, la sérénité qui s’en échappe…

La Haru leva de nouveau les yeux vers le ciel. Peut-être que Gina pensait ça, mais pas elle. Reposant? Non, il ne la rendait que nerveuse, et elle se tracassait pour un rien, réféchissant à des multiples solutions: si ses parents l'avaient gardés? Si elle n'avait pas été une aquatiqe? Et si son père n'était pas son père? Deux terriens ne donnent pas naissance à une Iruka... Et si son père adoptif était resté en vie? Et si...? Tant de possibilité qui la rendait folle. Voilà pourquoi elle évitait de sortir et préférait rester cloîtrer dans sa chambre à lire un livre.

La Kitsune commença alors à s'agiter à ses côtés, la faisant revenir à la réalité. Ne s'arrêtait-elle jamais de gigoter dans tous les sens? Une vraie pile électrique en fait cette June... Mais au moins, peut-être que ça lui permettrait à elle de se bouger un peu, plutôt que de faire toujours la même chose. Et puis, si Gina était à ses côtés maintenant, c'est parce qu'elle lui avait demandé de la rejoindre. Alors si elle ne voulait pas de la terrienne et de sa bonne humeur, elle n'aurait rien dit.


Gineta: - Dis, dis, Ana, tu veux bien jouer avec moi ?

Jouer? Un mot qu'elle n'avait pas souvent entendu, et qu'elle n'avait d'ailleurs plus mit en pratique depuis son arrivée au Pensionnat. Oui, elle voulait suivre le destin que son maître lui avait fait et être la meilleure élève, et ça demandait du travail, et donc plus le temps de jouer... Illiana murmura quelques mots incompréhensible puis fit un petit sourire.

Tant que ce n'est pas trop compliqué, je veux bien.

_____________
Seras-tu mon ami ou mon ennemi?

Ma plume et mon encre sont mes armes favorites.
Seuls mes mots peuvent te blesser.

"Zouglou, la danse des magiciens // Zouglou, Abidjan c’est pas gâté // Zouglou, la danse des magiciens // Zouglou, chez nous là on dit ya foï" Magic System
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlardandmagie.forumgratuit.be
Gineta June

avatar
♥ Fonda toute puissante ♥


MessageSujet: Re: Sens-tu le doux parfum des plantes? [PV Gineta]   Dim 1 Jan - 19:47

    Illiana fit un sourire à Gina, qui le lui rendit. Visiblement, sa camarade semblait être d’assez bonne humeur. Peut-être qu’elle allait accepter sa proposition ! Cet instinct fut confirmé par la suite. Et justement, comme la brune ne voulait pas quelque chose de compliqué et que la Kitsune préférait tout ce qui était simple… C’était parfait ! Son sourire s’agrandit et devint immense. Elle était contente. Eh oui, pour si peu. Bah, après tout, tant mieux pour elle si elle se réjouit pour pas grand-chose. Ça prouve certes qu’elle est simpliste, mais aussi que… eh bien… mais aussi qu’elle est souvent heureuse ! C’est une bonne chose, ça, non ? Ouais, bon, c’est déjà mieux que rien.

    -Super ! répondit-elle.

    Puis elle alla récupérer son sac qu’elle avait posé non loin et en ôta sa balle. Elle était petite, faisant à peu près la même taille qu’une balle de tennis. Elle n’était donc pas bien grande. Mais avec l’esprit plein d’imagination et de rêves de l’adolescente, c’était largement suffisant pour s’amuser ! Elle arrivait à jouer avec un rien, de toute manière. Un carton, par exemple, c’était largement assez. Eh oui, la petite renarde avait gardé des séquelles de son enfance. Elle possédait ce don, comme tous les gamins de moins de dix ans. Sauf qu’elle en avait plus, elle, mais qui s’en soucie ?

    Gina retourna se poster devant sa camarade et lui montra la balle, comme un trophée. Après tout, elle y tenait à sa balle, c’était quand même un objet qui l’a suivait tout au long de sa vie et sans lequel elle ne sortait que peu. Parce que pour elle, il fallait toujours avoir une occupation sur elle, au cas où elle s’ennuie. Voire même, au cas où elle se retrouvait perdue dans un lieu, inconnu, seule, sans moyen pour retourner chez elle. Ça paraît improbable, mais c’est possible ! Elle était parée pour toutes les éventualités.

    - Jouer à la balle, ça te va ? proposa-t-elle à sa camarade.

    Ensuite, juste pour s’amuser un peu ou pour s’occuper les mains, je ne sais pas vraiment, elle commença à faire rebondir l’objet sur le sol. Sauf que, eh bien, le sol n’est pas totalement plat. D’autant plus quand c’est de l’herbe. Et qu’il y a, donc des cailloux. Des cailloux qui ne se remarquaient pas quand on marchait dessus, mais seulement quand on voulait jouer comme elle était en train de le faire. Tout ça pour en venir au fait que la balle alla rebondir loin de l’adolescente qui l’observa jusqu’à ce qu’elle disparaisse à sa vue. Puis, une fois que ce fut le cas, elle se décida à aller la chercher. Gina se mit donc à trottiner vers l’endroit où devait être son précieux jeu et le chercha un instant parmi les fleurs. Au bout de quelques instants – une petite minute, peut-être – la Kitsune la retrouva finalement. Elle la ramassa, puis se mit en position de vainqueur et éclata de rire. N’ai-je pas déjà dit qu’elle rigolait pour un rien ? Oui, je crois bien.

    Une fois qu’elle se fut un peu calmée, elle retourna près d’Illiana. Et comme elle ne s’était pas trop éloigné, ce fut vite fait. Et c’est là qu’une idée de génie lui pénétra l’esprit. Mais oui, mais oui ! Comment n’y avait-elle pas pensé plus tôt ? Elle adorait jouer à ce jeu en plus ! Elle trouvait cela divertissant et drôle… Mais à quoi venait-elle de penser ? Eh bien, pour laisser un peu de suspense, vous devrez attendre, bande de curieux ! En même temps, vu le mental de Gina, ça ne pouvait pas être l’idée du siècle. Non, elle n’était pas suffisamment futée pour ça. Quoique… A bien y réfléchir, non, elle ne l’était pas. Vraiment pas. Je suis catégorique. Mais, en tout cas, elle venait d’arriver devant son amie et lui souriait. Encore. Pourtant, elle avait fait une pause pendant qu’elle cherchait ! Mais ça avait été de courte durée.

    - Et sinon, on peut jouer à cache-cache, si tu préfères !

    Eh oui, vous ne rêvez pas, c’était bien ça, la pensée qui avait illuminé sa journée. Enfin, pas vraiment sa journée… Mais disons que ça avait illuminé l’instant. C’est ça l’idée de génie qu’elle avait eu il y a quelques instants. Et son jeu préféré. Eh oui, effectivement, elle adorait y jouer. Même si c’est assez… bizarre ? Pas tellement, en fait. Ce qu’elle adorait par-dessus tout, d’ailleurs, c’était de se cacher. Elle trouvait ça tellement drôle ! En même temps, qui aime faire le chat ? Ceux qui aiment chercher les autres. Pour l’adolescente, qui n’appréciait pas plus que ça, c’était étrange.

_____________

Viens jouer avec moi Invité !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Illiana Haru

avatar
Celle qui se mettra à dos tout le Pensionnat

MessageSujet: Re: Sens-tu le doux parfum des plantes? [PV Gineta]   Lun 2 Jan - 12:32

Illiana observa Gina en silence. Pourquoi cette jeune fille souriait-elle toujours? Navait-elle jamais connu quelque chose de triste dans sa vie? Ou alors cherchait-elle à l'oublier? Sourire... Non, Illiana n'aimait pas vraiment sourire ni rigoler. Et pourtant, avec Gin' elle y arrivait, sans problème. Et puis, c'est vrai que ça lui faisait oublier son passé... Mais pour combien de temps? Pas longtemps...

Revenant à elle, la Haru observa alors le petit objet rond que son amie tenait au creux de sa main. Etrange, oui, vraiment étrange...


Gineta: - Jouer à la balle, ça te va ?

Une balle? Oui, c'était bien une toute petite balle. Jouer avec ça? Oui, pourquoi pas, après tout, l'Iruka aimait bien jouer avec les balles elle aussi, mais pas sur terre, dans l'eau... Oui, ça lui rappelait ses moments avec son "père", lorsqu'il s'amusait à lui lancer des ballons remplis d'eau pour qu'ils éclatent à sa figure et qu'elle soit trempée... Le pire ballon qu'ell s'était prit: un ballon d'oeuf suivi d'un ballon de farine... Un bon gâteau hein! Enfin bref...

Gineta s'amusa avec la balle et celle-ci parti dans les fleurs, un peu plus loin. La Kitsune s'élanca immédiatement à sa poursuite, ce qui surpris la Yajuu Aquatique, qui ne bougea pas pour autant. Finalement, Gina revint assez rapidement, ce qui rassure Ill'.


Gineta: - Et sinon, on peut jouer à cache-cache, si tu préfères !

Cache-cache? Non, elle préférait pas. Elle avait eu de mauvais souvenir quand elle avait joué avec des enfants de sa rue... Enfermée une matinée dans un placard et ensuite toute une nuit dans le frigo... Enfin, heureusement qu'il était remplis... Et que le froid, elle y était habituée. Bref, Ill' secoua négativement la tête et posa son regard sur la balle.

Si ça ne te dérange pas, je préfère jouer à la balle.

_____________
Seras-tu mon ami ou mon ennemi?

Ma plume et mon encre sont mes armes favorites.
Seuls mes mots peuvent te blesser.

"Zouglou, la danse des magiciens // Zouglou, Abidjan c’est pas gâté // Zouglou, la danse des magiciens // Zouglou, chez nous là on dit ya foï" Magic System
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlardandmagie.forumgratuit.be
Gineta June

avatar
♥ Fonda toute puissante ♥


MessageSujet: Re: Sens-tu le doux parfum des plantes? [PV Gineta]   Lun 2 Jan - 18:04

    Suite aux paroles de sa camarade, Gina était déçue. Parce qu’elle avait vraiment envie de jouer à cache-cache… Un peu stupide ? Certes, certes. Quoiqu’il en soit, elle cacha ce qu’elle pensait, comme elle savait si bien le faire, derrière son sourire. Pourtant, elle savait très bien que ses yeux dévoilaient la vérité, c’est pour cette raison qu’elle les fixa sur la balle. Juste le temps qu’elle reprenne sa bonne humeur, soit seulement quelques secondes. Puis elle redressa la tête et regarda Illiana, avec des yeux rieurs. Et ni vue ni connu ! Elle avait l’habitude de faire ça.

    Elle finit donc de se consoler en se disant qu’elle allait tout de même se consoler avec la balle. Sauf qu’à partir de là, un problème survenait : elle ne savait pas à quoi jouer. Toute seule, elle s’amusait à la lancer en l’air pour la rattraper ensuite ou à la faire rebondir, mais là, elle n’était pas seule, ça ne marchait donc pas. Elle devait donc trouver autre chose ! Mais quoi ? Elle n’avait pas vraiment d’idée, là, sur le moment… Hum… à part peut-être… Ah ! Non ! Elles pouvaient toujours se la lancer, mais ce n’était pas très amusant et donc ça ne lui plaisait pas. Que faisaient les enfants, déjà, pour jouer à deux avec ça ? Ce n’était pas si simple, contrairement à ce qu’elle avait pensé au tout début… Si seulement elles étaient plus nombreuses, il y aurait plus de choix ! Comme dauphin-dauphine, qu’elle adorait. Mais, malheureusement, elles n’étaient que deux, c’était donc impossible. Surtout que la balle était trop petite. Gina séchait donc totalement, elle n’avait pas vraiment d’idées. Et c’est pour cette raison qu’elle finit par laisser échapper :

    -Tu veux faire quoi ?

    Mais, cela dit, elle continua à y réfléchir. Elle ne pouvait pas vraiment s’en empêcher. Puisque deux cerveaux valent mieux qu’un ! Et puis, bon, c’était toujours mieux de proposer au moins une idée. En plus, vu que ça viendrait d’elle, elle pouvait être sûre que ça lui plairait. Puisqu’elle ne savait pas vraiment ce qu’aimait Illiana et donc si elle-même appréciait.

    Seulement, comme quelques instants auparavant, elle n’arrivait à rien. Rien d’un minimum intéressant, tout du moins. Parce qu’il y avait toujours l’échange de passes, mais ce n’était pas grand-chose… et toujours pas amusant ! Mais, après tout, c’était mieux que rien. Et puis elle n’avait décidément rien à perdre ! Elle pouvait toujours proposer avec sa camarade et voir ce que celle-ci en pensait.

    - J’ai seulement un truc en tête moi : des passes. Mais c’est pas terrible…


_____________

Viens jouer avec moi Invité !


Dernière édition par Gineta June le Jeu 5 Jan - 19:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Illiana Haru

avatar
Celle qui se mettra à dos tout le Pensionnat

MessageSujet: Re: Sens-tu le doux parfum des plantes? [PV Gineta]   Lun 2 Jan - 20:48

Gineta: -Tu veux faire quoi ?

Illiana observa Gineta. Ainsi, la jeune fille lui demandait ce qu'elle voulait faire? Et bien, elle ne savait pas vraiment. Jouer à la balle à deux... oui, c'est assez dure à faire en fait. Faire des passes, c'est tout ce qui lui venait en tête pour le moment. Tous les jeux qu'elle connaissait se jouaient à plusieurs...

Gineta: - J’ai seulement un truc en tête moi : des passes. Mais c’est pas terrible…

Ainsi donc, la Kitsune était sur la même longueur d'onde qu'elle... La Haru ferma les yeux. Oui, elle faisait souvent ça pour réfléchir. Bon, à quoi jouait-elle avec les gamins de son quartier, quand elle était petite? Faire des passes, la bombe, du foot (où elle faisait la Pompom girl, à défault de ne pas savoir tirer dans une balle), rugby (quoique un peu trop sauvage, et ce n'est pas le genre de bal que Gina a), le jeu des vérités! Oui, c'était ça. Au moins, ça lui permettrait de connaître un peu plus Gina... Encore fallait-il que la Yajuu terrienne accepte...

Un jeu qui fait passer le temps... On se fait des passes, on compte jusqu'à 18 et celui qui la a ce nombre là doit répondre à une question. Mais comme on est deux, c'est toujours la même qui va répondre, donc on fait chacune notre tour. Tu as le droit de dire la vérité, comme tu as le droit de mentir. Mais si tu mens et que l'autre s'en apperçoit, tu as un gage. Mais si tu dis la vérité et l'autre croie que tu mens, c'est lui qui a le gage. Qu'est-ce que tu en penses?

_____________
Seras-tu mon ami ou mon ennemi?

Ma plume et mon encre sont mes armes favorites.
Seuls mes mots peuvent te blesser.

"Zouglou, la danse des magiciens // Zouglou, Abidjan c’est pas gâté // Zouglou, la danse des magiciens // Zouglou, chez nous là on dit ya foï" Magic System
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlardandmagie.forumgratuit.be
Gineta June

avatar
♥ Fonda toute puissante ♥


MessageSujet: Re: Sens-tu le doux parfum des plantes? [PV Gineta]   Jeu 5 Jan - 20:18

    Gina était toujours en train de réfléchir, se demandant s’il n’y avait pas quelque chose de mieux, quand Illiana se manifesta. Et la proposition qu’elle fit était… génial, tout simplement ! Ca pouvait être vraiment drôle et intéressant. Autant dire que la petite renarde était à cent pour cent pour. Elle fit donc un grand, immense et très lumineux sourire, qu’elle adressa à sa camarade et qui voulait tout dire. Puis elle pencha un peu la tête sur le côté droit et plissa les yeux, tant elle souriait. Sauf qu’elle ne pouvait pas laisser la brune sans réponse. Elle redressa donc sa tête, prit un air sérieux et prononça d’une voix chaleureuse :

    - Je suis totalement pour ! C’est une super idée ! On commence, alors ?

    Cela dit, elle serra un peu la balle qu’elle tenait toujours dans sa main. Oh, comme elle aimait jouer… Elle pouvait même jouer à tout et n’importe quoi. Pour qu’elle raison était-t-elle comme cela ? Personne ne le sait. Même pas elle. Peut-être que c’est un traumatisme de son enfance, relié à toutes les fois où Hayley avait refusé de s’amuser avec l’enfant… Ou alors, ça venait du fait que c’était son père, son principal compagnon de jeu. Et que quand il était mort, elle n’avait pu le remplacer. Même pas par sa mère, qui essayait de faire bonne figure, mais pleurait en cachette. C’est d’ailleurs là qu’on peut dire telle mère, telle fille, étant donné que la petite renarde est pareille. Il lui arrive bien souvent de laisse échapper des larmes, quand elle est seule et qu’elle n’arrive plus à se retenir. Sauf que voilà, c’est un secret honteux qu’elle ne raconterait à personne. Sauf peut-être à quelqu’un dont elle serait si proche pour pouvoir le lui révélé en toute confiance. Une personne, donc, qui serait suffisamment gentille, compréhensive et fidèle pour que Gina ne supporte pas de lui faire des cachoteries. Elle ne voulait pas briser son image auprès des autres. Elle préférait faire bonne figure quand elle était avec eux.

    En tout cas, Gina s’éloigna de quelques pas, pour être un peu plus loin d’Illiana, puis lui adressa un rapide sourire. Le jeu pouvait commencer, maintenant ! Elle fronça les sourcils, dans une parodie de faux professionnel hyper concentré et lança la balle à sa camarade en laissant sortir, bien haut un grand « UN ». Cette scène se reproduisit encore huit fois, depuis la renarde, jusqu’à ce qu’il y ait enfin un grand gagnant ! Enfin. Une personne qui avait eu la malchance de tomber sur le 18. Et ce n’était pas cette chère Kitsune, non, non, aussi bizarre que ça puisse paraître, c’était Illiana.

    Gina posa un doigt sur son menton, puis leva les yeux au ciel, réellement concentrée cette fois-ci. Que pouvait-elle bien lui demander ? Allait-elle faire dans le clicher et lui demander si elle avait un amoureux ou une amoureuse. Ou allait-elle chercher plus fort et trouver quelque chose de bien original et de plus intéressant ? Hum… Bonne question ! Sauf que pour le moment, elle ne connaissait pas encore super bien sa camarade, elle ne pouvait pas donc se permettre de lui poser une question trop personnelle. Quoique, en fait, ça ne lui aurait pas déranger plus que ça. Seulement voilà, comme c’était le tout début, elle allait se montrer un minimum gentille. Et rester dans le cliché. Comme ça, peut-être qu’Illiana se serait préparée à l’avance et ne serait donc pas surprise ? Possible, possible… mais pas obligatoire. Après tout, elle n’était pas dans sa tête ! Elle prit donc le risque de demander :

    - Est-ce que tu as… hum… un amoureux, dans le pensionnat ? Haha, je suis sûre que tu ne t’y attendais pas !

    Puis elle laissa échapper un petit rire joyeux et plein de vitalité. Elle se sentait bien.

_____________

Viens jouer avec moi Invité !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Illiana Haru

avatar
Celle qui se mettra à dos tout le Pensionnat

MessageSujet: Re: Sens-tu le doux parfum des plantes? [PV Gineta]   Jeu 5 Jan - 20:35

Gineta: - Je suis totalement pour ! C’est une super idée ! On commence, alors ?

Illiana fut heureuse de constater que son jeu avait été accepté par Gina. En même temps, la jeune brune ne voulait pas vraiment se creuser la tête de nouveau, et puis les jeux étaient rares dans son petit cerveau. Du moins, des jeux pouvant se jouer uniquement à deux. Car oui, elles étaient bien deux, juste deux, et personne d'autre. En même temps, celà ne dérangeait pas vraiment l'Iruka. Elle ne connaissait pas grand monde au Pensionnat - et ne cherchait d'ailleurs pas à faire ami/ami avec tout le monde.

La Kitsune recula un peu, histoire d'agrandir l'écart qui séparait les deux filles, pour que les lancers soient un peu plus impressionnant que de simple petites passes, et le compte commença alors. Et oui, il fallut que sa tombe sur elle en première. Mais en même temps, ça ne la dérangeait pas vraiment, car ce jeu était son idée non?


Gineta: - Est-ce que tu as… hum… un amoureux, dans le pensionnat ? Haha, je suis sûre que tu ne t’y attendais pas !

Illiana fit un petit sourire, pour deux raisons. La première, parce qu'elle adorait le rire de Gin' et trouvait que c'était mieux de rire que de pleurer. La deuxième raison, parce que la question la mettait quelque peu mal à l'aise. Mais de toute façon, c'était le jeu, elle devait répondre. Qu'allait-elle faire? Mentir ou dire la vérité?

Et non, j'en ai pas.

Elle tira la langue et les passes reprirent. Cette fois, ce fut à Gina de recevoir la balle et donc, de recevoir une question. La Haru tourna sept fois sa langue dans sa bouche, lui permettant ainsi de réfléchir à une question interressante.

Crois-tu que les Yajuus pouront vivre en paix un jour?

_____________
Seras-tu mon ami ou mon ennemi?

Ma plume et mon encre sont mes armes favorites.
Seuls mes mots peuvent te blesser.

"Zouglou, la danse des magiciens // Zouglou, Abidjan c’est pas gâté // Zouglou, la danse des magiciens // Zouglou, chez nous là on dit ya foï" Magic System
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlardandmagie.forumgratuit.be
Gineta June

avatar
♥ Fonda toute puissante ♥


MessageSujet: Re: Sens-tu le doux parfum des plantes? [PV Gineta]   Sam 7 Jan - 22:47

    Après que Gina eut sa réponse, elles recommencèrent les passes. Et il faut avouer que n’étant pas habituer à voir des gens mentir devant elle, l’adolescente ne soupçonna pas un seul instant que ce n’était pas la vérité. Elle n’y pensa pas vraiment, en fait. Alors comme ça, Illiana n’était pas amoureuse ? C’était dommage… Mais d’un autre côté, la renarde non plus, elle ne pouvait donc pas vraiment la plaindre !

    S’ensuivit donc un échange de passe et cette fois, c’était Gina qui l’a reçut. Haha, c’était prévisible en même temps, étant donné que c’était chacun son tour… Quoiqu’il en soit, elle eut quelques secondes pour se préparer, le temps que sa camarade trouver une question. Elle imagina plusieurs hypothèses, toutes n’ayant aucun rapport avec celle que posa Illiana. C’est pour cette raison qu’elle fut très surprise. Il faut en même temps avouer que c’était un peu bizarre de demander ça… Oui, parce que bon, Gina se trouvait bien dans un pensionnat pour la paix de Rakuen parce qu’elle croyait que la paix n’avait aucune chance de règner…

    Quoiqu’il en soit, c’est pour cette raison qu’elle ne mit que quelques secondes – deux, tout au plus – pour répondre. Elle pencha instinctivement la tête sur le côté droit et sourit doucement, presque tendrement.

    - Bien sûr que oui ! s'exclama-t-elle gaiment.

    Puis elle serra la balla dans sa main pendant quelques secondes, n’y réfléchissant sérieusement qu’après coup. Oh et puis… Et puis zut ! D’un certain côté elle s’en fichait un peu parce qu’elle était persuadé que la paix reviendrait, seulement d’un autre elle se disait qu’elle était bien naïve et qu’il y avait peu de chances que ça marche… Pourtant, il y en avait quand même !

    Finalement, elle laissa tomber. Comme ça. Sans conclusion, ni rien, elle décida d’arrêter d’y penser et enferma cette réflexion dans un coin bien isolé de son esprit. Et elle recommença à lancer la balle. Sauf qu’elle avait envie de s’amuser un peu et voulait donc pimenter un peu la partie. C’est pour cette raison qu’à un moment, elle s’éloigna de plusieurs pas, puis se tourna, se pencha et rattrapa la balle en passant ses bras entre ses jambes. Une autre fois, elle s’approcha un peu et fit un saut, le plus haut qu’elle pouvait. Et, à une autre reprise, elle la rattrapa avec la tête. Néanmoins, quand ce fut fini et que ça tomba sur Illiana, elle n’était pas mécontente de faire une petite pause.

    Elle s’assit de tout son poid sur le sol et entreprit de retirer ses chaussures Parce que oui, je rappelle qu’elle était venue en bottes à talons. Blanches, les bottes. Or, ces dernières ne cessaient de s’enfoncer dans la terre, irritant au plus au point l’adolescente qui, pourtant, ne s’énervait pas facilement. Elle retira donc la paire, puis ses chaussettes et les posa non loin. Elle n’avait absolument pas honte de dévoiler ainsi ses relativement petits pieds dont les ongles étaient vernis en bleu clair. Elle aimait bien se vernir les ongles de pieds, elle trouvait ça marrant… Oui, bon, elle était bizarre, mais ça, tout le monde le sait !

    Quoiqu’il en soit, elle se releva ensuite et regarda sa camarade, réfléchissant à une nouvelle question. Hum…La plus importante avait déjà été posée et n’avait, d’ailleurs, pas été très concluante, il fallait donc qu’elle trouve mieux ! Mais quoi ? Elle n’avait pas trop d’idées, à ce moment-là… Parce qu’elle voulait demander une chose assez drôle, pour qu’elles puissent ensuite en rire toutes les deux, ensemble. Seulement voilà, elle ne trouvait rien. Par contre, une autre question lui trottinait dans la tête. Ce n’était pas bien génial, mais bon, la réponse risquait quand même d’être intéressante ! Gina se décida donc, après une intense mais néanmoins courte réflexion, de la poser :

    - Pourquoi es-tu venue ici ?

    Il faut avouer qu’elle voulait vraiment connaître la question. Ai-je déjà dit qu’elle était curieuse ? Non ? Eh bien maintenant, vous le savez maintenant ! Et cela, même si vous ne vous étiez pas posé la question… Quelle chance, n’est-ce pas ? Quoiqu’il en soit, elle se prépara à la réponse, l’attendant avec impatience. Impatience qui, elle le savait très bien, se traduisait chez elle par un sourire absent et de grands yeux ouverts, n’en pouvant plus d’attendre. Hum, hum…

_____________

Viens jouer avec moi Invité !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Sens-tu le doux parfum des plantes? [PV Gineta]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sens-tu le doux parfum des plantes? [PV Gineta]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» AMY & ELEANORE Ҩ « le doux parfum d'une fleur à peine éclose. »
» Catalina MacRoses - « Les roses sont une musique au doux parfum d'été »
» Cuvette de wc attaque doux parfum. C'est super efficace. [PV LUKE]
» Une jolie fleur de Camélia vient laisser son doux parfum ♥
» Nuage D'Amaryllis ~ Le doux parfum d'une fleur
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Phoebe :: Ailleurs, dans l'enceinte du pensionnat :: Le jardin-